Atteindre le meilleur

Temps de lecture estimé:
3 minutes

« L’homme de bien n’exige pas de l’autre qu’il soit parfait, il l’aide à accomplir ce qu’il a en lui de meilleur » (Extrait du Livre de l’histoire des Han)

Cette maxime, chère à une longue tradition de sagesse Chinoise a toujours inspiré la pratique du conseil et de la formation au sein de PARRHESIA.
En effet, bien souvent (trop souvent), les consultants recherchent le projet « parfait », avec des managers « parfaits » qui mettraient en pratique des techniques et des attitudes « parfaites » tant dans le management des équipes que dans l’atteinte de performance.
La réalité est bien loin de tout cela, car il faut composer avec les imperfections et les limites de tous (dont celles des consultants aussi ! et bien trop souvent oubliées sous couvert de plan de promotion commercial ou marketing).
Mais est-ce bien grave ? La Performance absolue n’existe pas, par contre il existe des acteurs qui cherchent, au quotidien à s’améliorer dans leurs pratiques, qu’elles soient opérationnelles ou managériales. C’est cette dynamique qu’il faut amplifier et accompagner (ou parfois savoir créer quand elle est absente par manque de motivation ou perte de sens).

Il en va de même pour les managers que nous formons ou accompagnons au cours de nos missions. Bien souvent ils cherchent aussi des collaborateurs « parfaits », et sont, forcément déçus par ceux qui les entourent… Et ici, à nouveau la dynamique à créer est celle permettant à chacun, quel que soit son poste ou son niveau hiérarchique de pouvoir révéler le meilleur de lui-même. Nous sommes ici à la conjonction de plusieurs points de réussite :

  • Celui de la personne managée qui découvre et se découvre capable de réalisations aux quelles elle n’aurait pas pensé, ou au contraire dont elle se sentait capable mais sans trop savoir comment y arriver et qui trouve dans le relais de son manager ce levier de sa propre réussite
  • Celui du manager qui prend conscience de la dimension de sa mission managériale : faire réussir les individus et le collectif dont il est responsable
  • Celui de l’entreprise qui génère non seulement de la performance économique, mais aussi, de manière induite une réussite relationnelle

Renoncer à demander à ceux qui nous entourent de ne pas être parfait possède plusieurs effets :

  • Le premier n’est pas négligeable, c’est celui de nous ramener dans la réalité et de nous sortir de nos fantasmes de toute-puissance et de Perfection idéale
  • Le second consiste à prendre conscience de son impact (en tant que manager) sur la réussite (ou non) des personnes managées
  • Le troisième, et non des moindres nous amène à travailler en coopération avec les autres, sans jamais renoncer à une exigence claire, motivante et réaliste.

En effet, renoncer à la perfection n’est en rien un renoncement à une exigence et une visée de l’Excellence, mais cela méritera, à n’en pas douter, un prochain article de notre blog…

Jean-Olivier ALLEGRE & Sophie GIRARD

Manager le changement et oublier le passé

Jean-Olivier / 31 octobre 2019

Présenter le changement et les nouveautés en mettant en avant uniquement les "bénéfices" est une des erreurs les plus manifestes. Oublier le passé conduit à bloquer l'ensemble de l'entreprise... Explications en 3 minutes chrono !

Télétravail : révolution managériale, vraiment ?

Jean-Olivier / 15 octobre 2019

Et si beaucoup de questions managériales liées à la mise en place du télétravail posaient également (et surtout) la question du management de proximité et des compétences managériales?...

Inscription newsletter

Pour ne manquer aucun billet de PARRHESIA, laissez-nous vos coordonnées et votre adresse e-mail. Nous serons ravis de vous compter parmi nos abonnés.