Manager la crise | Phase 7

Temps de lecture estimé:
5 minutes

Nous faisons ici suite à nos précédents billets sur le management des phases liées à la crise sanitaire covid-19

Cet article se veut synthétique pour mettre en avant quelques fondamentaux de management des équipes pendant la période d'été.

 

En effet, comment bien manager l'été quand les équipes ou l'entreprise ont été beaucoup chahutées par la crise sanitaire, et que la reprise en mode "déconfinement" apporte autant (voire plus) de contraintes que le confinement?.. Telle est la question de nombreux dirigeants et managers. Notre éclairage en quelques axes majeurs.

 

 

LE PROBLEME MAJEUR : Ne pas faire le deuil d'avant et être dans le déni de la réalité!

Être dans le déni du mode dégradé et des désorganisations persistantes reste LE problème majeur de ce mois de juin et des 2 mois à venir. La production perdue (CA et rentabilité)  pour nombre d'entreprises pendant les 3 mois et demi ne pourra pas toujours être "rattrapée".

Le déni reste très marqué chez nombre de dirigeants qui refusent d'accepter les choses. Il ne s'agit pas de baisser les bras, mais d'être réalistes (voire ambitieux) mais sans perdre de vue la rentrée de septembre qui sera un point clef majeur et qui mobilisera tout le monde (opérationnels et managers). 

La séquence septembre-décembre est toujours une période de forte activité, et cette année ne dérogera pas à la règle. Le risque de mettre tout le monde dans "le rouge" pendant l'été pourrait conduire à ne pas être au rendez-vous de cette période clef…

Vouloir retrouver des niveaux de charge collective et individuelle du niveau d'avant la crise, notamment avec les problèmes d'organisation qui restent présents dans certaines entreprises ou chez leurs fournisseurs, prestataires, etc… relève parfois de l'aveuglement le plus évident.

Néanmoins, certains managers et certaines équipes devront "faire avec" et surtout "faire au mieux" avec des niveaux d'énergie parfois assez bas…

 

 

AXE 1 : Valider ce qui a été tenu

Dans le chaos plus ou moins prononcé lors de la phase de confinement et de déconfinement, il importe certes de mettre en avant les retards et tout ce qui n'a pas été fait.

Il importe surtout que les managers, en individuel et/ou en collectif aient la capacité de mettre en avant ce qui a été réalisé et bien réalisé; que ce soit en terme de charge ou de qualité, afin que chaque personne contributrice puisse prendre conscience de ce qui a été fait et puisse éprouver une réelle fierté de ces réalisations dans une période de chaos, de désorganisation et de contraintes marquées.

Toutes celles et ceux qui ont fait face pendant cet épisode de crise y ont laissé de l'énergie; et souvent les compensations se sont faites en y mettant "du cœur";

Alors prenez le temps de CAPITALISER et de RECONNAÎTRE LA VALEUR DU TRAVAIL ET DE L'IMPLICATION.

 

 

AXE 2 : Clarifier et définir les axes de priorités

La réalité c'est non seulement ce que nous avons bien fait, mais aussi ce qu'il reste à faire et à accomplir, notamment pendant cette période estivale.

Dirigeants et managers, prenez vos responsabilités et définissez les niveaux de charge et le partage de celle-ci.

Intégrez également les temps de vacances et de déconnexion (réels et nécessaires) des personnes de vos équipes. Autrement dit, placez l'été sous le ciel des (vraies!) priorités et de la concentration (le besoin de sens lié au travail et aux activités s'est encore accru à la fois avec le confinement et surtout… les contraintes et lourdeurs liées au déconfinement)…

 

 

AXE 3 : Qualité et sécurité

Si la charge peut être négociée (sauf cas de survie), définissez vos non-négociables : la qualité et la sécurité.

Nous ne ferons pas un laïus complet sur la sécurité tant, nous l'espérons, elle est intégrée dans toutes les démarches et activités des entreprises; mais, attention ! La fatigue, les baisses d'énergie, mais aussi les contraintes liées à la "reprise d'activité" peuvent entraîner des pertes de vigilance. Ayez également en tête que, pour les équipes ayant été arrêtées pendant 2 mois, les automatismes reviennent aussi de manière progressive, et pas instantanément! 

La qualité est le second non-négociable. Pour des raisons basiques et évidentes qui consiste d'abord a être dans les standards habituels, mais aussi parce que la qualité et le travail de qualité permet d'éprouver cette fierté de la tâche accomplie et de recevoir la considération de son manager. Chacun se nourrit, dans son travail, précisément du travail bien-fait. Ne perdons pas de vue, non plus que "bien faire du premier coup" permet d'éviter de défaire pour refaire ce qui a déjà été fait… 

 

 

Axe 4 : Individualiser le management

Il y aurait d'autres fondamentaux à mettre en avant pour la période à venir. Mais, retenez celui-ci qui nous apparaît crucial. Si l'on caricature fortement la situation, vos équipe sont composées actuellement de 3 types de personnes :

 

Celles en "Énergie Haute"; ce sont toutes celles et tous ceux qui ont bien vécu les 3 derniers mois. Ces personnes ont trouvé des équilibres dans le travail, dans le télétravail et/ou dans l'articulation télétravail-présentiel. Ces personnes ont su parfaitement gérer leurs phases hautes et basses, les temps forts et les temps faibles. Et elles arrivent sur l'été en pleine forme physique et mentale. Ne les brimez pas (sans oublier leurs vacances également!); il conviendra de rester vigilant et de ne pas les surcharger, car la course de fond va se poursuivre jusqu'en décembre, mais surtout de ne pas les brider et les brimer! Vos éclaireuses et éclaireurs motivé(e)s sont vos meilleurs alliés !!

 

Celles en "Énergie Basse"; vigilance pour ces personnes. Priorité numéro 1 : validez les périodes de vacances, de déconnexion. Soyez également vigilants de ne pas les laisser sans exigences, car, n'oubliez jamais, que ne rien demander à quelqu'un c'est lui faire passer le message que l'on ne compte plus sur elle, et donc… qu'elle ne sert à rien… Avec ces personnes, il faut viser septembre pour une reprise en bonne et due forme…

 

Celles en "Remise en Rythme Progressive"; ce sont toutes celles et ceux qui ne sont pas "carbonisés", mais dont les 3 derniers mois ont fait perdre le rythme de travail avec une réelle intensité. Pour ces personnes, vous êtes un coach avec une visée : remise en dynamique progressive pour que le rythme, l'intensité et la concentration soit au rendez-vous de septembre; le tout en intégrant également ici les temps de vacances.

 

Individuel??? Oui et pour tout le monde… Privilégiez cette période pour faire des points officiels et officieux! Plus vous travaillez la qualité de la relation et la confiance, plus vous créez de la motivation et de la cohésion; n'oubliez pas… L'année n'est pas (et de loin!) finie et les surprises et autres imprévus seront encore au programme de notre dernier quadrimestre !

 

Bon management à vous toutes et tous !

 

Sophie Girard & Jean-Olivier Allègre

Tags
management, crise

(JP)5 Le virus sociétal qui va détruire votre entreprise

Jean-Olivier / 27 septembre 2021

Covid-19 est une plaisanterie face à (JP)5. Ce virus sociétal détruit beaucoup plus l'humanité que celui du pangolin. Il est aussi et surtout un révélateur de la présence de Narcisses Immatures™ dans vos organisations. Alors sachez le détecter rapidement; sinon… gare aux explosions sociales entre les (JP)5 et les autres…

Rentrée : éviter la grande désespérance

Jean-Olivier / 14 septembre 2021

Après 18 mois de chaos, d’incertitudes, de stress et d’énormément d’efforts, qu’elles étaient attendues ces vacances pour beaucoup de salariés. Pourtant, pas sûr que tout se soit déroulé comme prévu au niveau de la « récupération ». Petit tour d’horizon des « forces » en présence au moment de la reprise ! Et des défis des managers en cette rentrée !

Inscription newsletter

Pour ne manquer aucun billet de PARRHESIA, laissez-nous vos coordonnées et votre adresse e-mail. Nous serons ravis de vous compter parmi nos abonnés.